le carême commence aujourd’hui.

Une invitation à vivre une restriction choisie concernant quelque chose
qui nous fait plaisir habituellement au niveau de la nourriture : nourriture physique, nourriture émotionnelle, nourriture intellectuelle, nourriture spirituelle.

Et vous comment allez vous explorer ces espaces de silence et de connexion au divin en vous ? Comment abordez vous l’impermanence et le vide ? Comment allez vous offrir un peu plus d’espace en vous pour identifier toutes les histoires que vous vous racontez, pour traquer vos addictions et écouter de quoi vous avez réellement faim ?

Le thème de l’addiction a toujours été très présent dans ma vie et dans mon travail d’accompagnement. Je porte en moi, comme la plupart d’entre nous je crois, une vraie tendance a l’addiction. Celle qui fait se sentir vivant, qui donne de l’intensité, qui permet de dépasser cette condition humaine et de me dissocier de la réalité. J’ai été accro au travail, aux expériences intenses, au sexe, a la souffrance, j’ai consommé par période plus que de raison alcool, tabac et certaines substances illicites, j’ai été dépendante émotionnellement, accro à l’amour, accro à la reconnaissance des autres, j’ai même un temps été une vraie junkie spirituelle, toujours à la recherche de nouvelles expériences extatiques :)
Oh rien de pathologique, on ne peut pas dire que je sois alcoolique ou névrotique, je parle de ces petites dépendances qu’on ne remarque même plus mais qui sont des stratagèmes pour ne pas être ici et maintenant.
Je crois que chez moi la tendance a l’addiction est très simplement le signe à un moment donné d’un manque de connexion, d’un besoin profond de partages, de communion, avec les autres mais surtout avec soi même, qui lorsqu’il n’est pas nourri va chercher sa nourriture ailleurs, sur un objet, une substance, une personne…
Et il m’a fallu des années avant d’en prendre conscience, de l’assumer, d’en trouver la racine et de commencer à en prendre soin.
Notre société si individualiste offre tant de possibilité d’addictions aujourd’hui : travail, objets de consommation, nourriture, écrans, alcool, relations, notoriété, réseaux sociaux, informations, médicaments, pratiques sportives, spiritualité, course au succès etc etc….
Et vous, si vous regardez honnêtement en vous, quelle serait votre tendance a l’addiction et quel challenge vous vous lancez pour ces 40 jours ?